Les Châteaux de la Loire - Les villages de Touraine

A ne pas manquer en Loire Valley

Il y a tellement de châteaux dans la Vallée de la Loire qu’il est difficile de distinguer les différentes époques. Aujourd’hui une centaine de châteaux de la Loire sont ouverts au public.

Châteaux de la Loire - Fleur de Lys A l’époque Romane, les châteaux forts sont constitués avant tout  d’un donjon carré ou rectangulaire, calqué sur les contructions en bois de jadis. A partir du XIIIe siècle, le Donjon perd de son importance et disparaît même parfois. C’est à partir de ce moment que l’on voit les premières constructions d’enceintes, avec des tours de garde et des chemins de ronde. On note aussi l’apparition des premiers machicoulis et créneaux, et des fossés protégeant les enceintes. Chinon par exemple (à une cinquantaine de km des Augers), en est un parfait exemple et de nombreuses tours sont conservées. Le Donjon de Loches est aussi à visiter pour sa formidable préservation.

Les châteaux de la Loire évoluent radicalement avec la fin de la guerre de cent ans (1453) et l’affection que portent les Rois de France à la Vallée de la Loire. Ils constituent toujours des symboles de force et de pouvoir, mais se font plus décoratifs. A l’intérieur des châteaux, l’aménagement prend en considération le confort : les logis s’agrandissent, les fenêtres aussi pour laisser entrer plus de lumière, on crée de nouvelles pièces. Un exemple frappant de cette évolution est celui du Château de Langeais, qui a conservé une forte apparence militaire, mais surprend par un intérieur dédié au confort résidentiel et des jardins d’agrément. Incontestablement un château à visiter. Le château d’Amboise est un autre exemple de cette évolution vers le résidentiel. Vous pouvez également visiter le célèbre château de Chaumont sur Loire : avec une construction en plusieurs étapes, le plan féodal original (carré, avec des tours) est ensuite fortement influencé par la Renaissance (l’escalier unique à voir) ou des considérations d’agrément (l’ouverture sur la Loire ne se fera qu’au XVIIIe siecle, 300 ans après le debut de la construction !).

A partir du XVIe siècle, le souci du bien être prime définitivement sur le caractère defensif. Les chateaux quittent les hauteurs pour s’établir dans les vallées, les jardins prennent de l’importance, l’eau est pleinement intégrée comme élément constitutif de l’harmonie, les toits deviennent très aigus, on priviligie l’élégance et l’harmonie. Le château de Chenonceau, avec une composition symétrique, témoigne d’une influence italienne avec des décorations qui s’inspirent des antiquités italiennes.
 
Parlez-en !


 

A SAISIR, dernières disponibilités du Hameau des Augers pour l’été: du 17 au 23 juin, du 1er au 14 juillet, du 22 au 28 juilletVoir le Gîte